Petit hommage au Tamaryokucha Yonkon du Comptoir Florian

Tamaryokucha en coquille d'oeufPar cette tiède journée d’avril (alors que je regrette déjà d’avoir rangé mes gros pulls et autres manteaux d’hiver au grenier), vous ne me tiendrez pas rigueur d’avancer d’une heure mon salvateur rituel du thé.

Au menu du jour, la douce volupté du Tamaryokucha, une variété de thé japonais d’une rare subtilité.

Affrétées des lointaines contrées nippones,  ses feuilles vertes et torsadées méritent toute ma patience et ma délicatesse… et je laisse l’eau bouillie refroidir avant des les infuser.

Après quatre gorgées de délice je décide de partager ce petit bonheur et de faire quelque publicité pour les parfums de sève et d’iode de cette variété d’exception.

Et partage au passage l’adresse de mes fournisseurs préférés (qui n’ont pour tout vous dire, rien demandé): la Maison du thé (Comptoir Florian). Un vrai coin de paradis pour les amateurs de ce breuvage, qui, ça vaut la peine de le dire, remporte le trophée de la boisson la plus bue dans le monde.

2 réflexions sur “Petit hommage au Tamaryokucha Yonkon du Comptoir Florian

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s